Le Guide d’emplacement stratégique au restaurant – de mon alter ego, Juliet Madyson

Partages


Au travers cet article, je vous présente en quoi consiste mon tout premier roman. Un roman, que j’ai écris en 2014, sans savoir ce qu’était le Syndrome d’Asperger, puisque ce n’est qu’en 2015 que j’ai commencé à faire mes toutes premières recherches sur le SA.

 

«Écrire ce roman fût une réelle thérapie pour moi. L’auto-dérision est à mes yeux, la façon la plus efficiente et saine d’apprendre à s’assumer, s’accepter et même à s’aimer soi-même et ce, pour le meilleur et pour le pire. Du moment que l’on commence à être apte à rire de soi-même, notre souffrance s’estompe… Mon style d’écriture, c’est-à-dire, d’écrire d’une façon à faire ressortir l’humour d’une situation qui au contraire était angoissante ou même négative à la base, c’est pour moi, d’éteindre à jamais les émotions négatives qui y sont liées.»

Tanya Izquierdo Prindle

Le plus fascinant dans tout cela, est que lors de l’écriture de ce roman, je ne savais pas ce qu’était, le syndrome d’Asperger. J’ai été diagnostiquée 8 mois après la remise finale du manuscrit. Pourtant, ne sachant pas que j’étais Asperger et n’ayant littéralement jamais entendu parler de ce syndrome, le livre est parsemé d’anecdotes qui corrèlent intégralement avec le Syndrome d’Asperger. De constater à quel point mes traits autistiques étaient palpables et ce, sans même avoir une idée minimale de ce que c’était, d’avoir des traits autistiques…c’est ce qui me fascine le plus dans tout mon parcours.

Ledit roman est fictif et inspiré de la vision que j’ai, du monde qui m’entoure.

Je vous présente ici, un extrait du livre:

Le guide d’emplacement stratégique au restaurant

 


Ne ressentant pas nécessairement de sentiment d’appartenance par rapport à mon sexe, au niveau de ma pensée et de mes processus cognitifs, ce livre est dédié tant aux hommes qu’aux femmes.

Juliet a des tendances paranoïaques
et elle détient la clé de la vérité absolue.
Juliet elle, se trouve très normale
et est hypocondriaque.
Pas très douée socialement,
elle a un don: celui de rendre les humains déments.
Juliet n’aime pas les abeilles,
elle n’aime pas le temps des fêtes, ni son anniversaire et les chats.
Juliet aime son télescope, son cube rubik et sa boite japonaise secrète à 14 étapes…
et elle aime aussi ses enfants.
Juliet n’aime pas les compliments, ni le vent,
mais elle aime(un peu trop) la charte des droits et libertés de la personne.

Malheureusement pour ses voisins qui avaient un chien, qui abusait de ses cordes vocales…

Juliet Madyson est mon «alter ego».

Juliet décrit en détail, les péripéties qu’elle vit dans son quotidien. Les textes du blog Moi autiste Asperger, représentent la version non-fictive de ce roman.

Voici un extrait du roman:

«Guide d’emplacement stratégique au restaurant »

de
Juliet Madyson
dans
Les confessions de Juliet Madyson.

 

 

 

Moi autiste Asperger – Le blogTanya Izquierdo Prindle

L’ASPERGUIDE- Guide du syndrome d’asperger
***À paraître en mars 2017 aux Éditions La Semaine***

ET AUSSI…

Les confessions de Juliet Madyson-Moi, ma progéniture et leur géniteur

Un roman hilarant inspiré de ma personnalité en tant qu’autiste Asperger, vivant dans un monde neurotypique.

Partages

2 pensées sur “Le Guide d’emplacement stratégique au restaurant – de mon alter ego, Juliet Madyson”

  1. ces passages sont vraiment hilarants !!!! je n’ai plus la même vision des restaurants …moi qui ne recherche que la salle de bain en entrant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *